Bienvenue, identifiez-vous

L’allaitement au sein est le plus simple, le plus économique et le plus naturel pour votre enfant.

Avec ou sans formation, une femme apprend naturellement à allaiter son enfant et ce dès les premières secondes de vie du nourrisson.

Il arrive cependant que l’allaitement devienne difficile à cause de mauvaises positions de l’enfant ou de soins oubliés.

La nature étant bien faite, une femme possède avec elle tous les outils pour que l’allaitement soit idéal.

Prenons les bons réflexes dès le départ.

 

- La position du bébé :

Assis, couché, allongé sur votre bras, à califourchon sur votre cuisse, le nourrisson peut téter dans toutes les positions !!! Vous pouvez allaiter en marchant, en étant assise ou coucher et tenir votre enfant dans toutes les positions possibles, même dans une écharpe, il arrivera toujours à téter !

La seule condition à bien respecter pour votre confort à tout les deux, c’est qu’il puisse avoir la bouche bien droite devant le mamelon.

 

- La position de la bouche

Votre enfant, pendant la tétée devra avoir la bouche grande ouverte (180°), la langue vers le bas, qui dépasse de sa bouche pour se plaquer contre votre sein, retroussant sa lèvre inférieure. Votre téton, ainsi que tout ou partie de votre aréole doivent être aspirés dans sa bouche.

Prenez garde à ce que ce soit son menton et non le  nez de votre enfant qui soit enfouit dans le sein.

Ce qu’il faut toujours vérifier pour ne pas abîmer votre mamelon, c’est que la bouche de votre enfant englobe toute l’aréole et ait la tête droite. Si la bouche est décalée ou la tête en biais,  vous sentirez une tension très désagréable. Si vous ne corrigez pas vite la position, vous risquez des lésions (saignements, crevasses, croûtes, rougeurs, brûlures…).

De plus votre enfant n’arrivant pas à téter correctement (flux de lait étant diminué voir totalement coupé), il exercera une succion de plus en plus forte et aggravera les lésions.

 

- Les signes d’une bonne tétée

Observez votre enfant et très vite vous apprendrez à décrypter les signes qui précèdent la tétée :

Lors d’un moment d’éveil, alors qu’il est calme et actif, il tourne la tête, il cherche, il ouvre la bouche. Si vous le mettez contre votre sein, il cherche plus vite et presse sa tête sur votre mamelon pour activer la montée de lait.

Un enfant qui tête bien est un enfant qui est calme et relâché. Il peut même s’endormir au sein. Vous devez observer un mouvement continu de la mâchoire et entendre alternativement sa succion, déglutition et respiration.

A la fin de la tétée, soit il se « décrochera » de lui-même, soit il ne fera plus que tété le sein, soit il s’endormira. Dans tout les cas, votre petit doit être repus et ne plus avoir envie de déglutir. S’il cherche tout de même le sein ou pleur mais ne fait que téter sans déglutir, c’est un signe qui traduit peut-être un manque affectif, une peur, une douleur…

Une bonne tétée doit durée entre 10 et 20 minutes. Au-delà, vérifiez bien la position de la bouche et de la langue ou que la tétée n’est pas juste un moyen de rester au sein pour votre enfant.

Si vous soupçonnez une mauvaise tétée regardez les chiffres ci-dessous. S’ils ne correspondent pas, ne restez pas dans le doute et consulter au plus vite une puéricultrice, pédiatre, sage femme ou médecin généraliste qui vous observera et vous conseillera.

Votre enfant réclamera dans les premiers mois 8 à 12 tétées par jour.

Il mouillera au moins 6 couches par jour et fera au moins 3 selles par jour de couleur jaune d’or et grumeleuses.

Votre enfant prend du poids à un rythme régulier, selon la courbe de poids standard.

Vos seins sont souples. Vous êtes détendue et somnolente pendant la tétée et vous avez soif.

 

- les soins du mamelon

Les glandes du sein (glandes de Montgomery) sécrètent naturellement une huile nourrissante et apaisante pour votre mamelon. Afin de lui permettre de bien faire son travail, il est recommandé de ne pas trop se laver les seins (une douche par jour suffit !). La tétée n’est pas un acte salissant en soi. Si quelques goutes perlent le long de votre sein, essuyez-le avec un chiffon doux et propre.

Après la tétée, nous vous recommandons de faire sortir une petite goute de lait et de l’appliquer sur toute votre aréole pour apaiser les tiraillements et créer un film protecteur. Laissez bien sécher avant de vous rhabiller.

Si des rougeurs ou des tiraillements apparaissent en dehors de la tétée, méfiez vous des vêtements synthétiques ou des coussinets absorbants avec du plastique. En effet, il faut que votre sein respire et qu’il ne soit pas soumit à l’humidité, cela provoquerait son assèchement et l’allaitement en deviendrait très douloureux. Choisissez des soutiens-gorge en coton et des coussinets 100% naturels. Si des lésions apparaissent, appliquez une crème de soin à la lanoline et mettez régulièrement vos seins à l’air libre.

Ne laissez pas téter dans le vide votre bébé. S’il ne veut plus boire à votre sein, « décrochez-le » pour ne pas tirailler votre téton. Si pendant la tétée il s’endort, stimuler le en le caressant sous le menton et réactiver sa déglutition.

 

Pour toutes questions ou informations complémentaires, voici un lien vers un site très complet sur l’allaitement maternel :

www.allaitement-maternel.eu